Attentat d’Istanbul : la Turquie pleure ses morts

Le temps des funérailles des victimes turques de l’attaque dans une discothèque d’Istanbul qui a fait 39 morts a débuté. L’attentat perpétré dans la nuit du Nouvel An a été revendiqué par Daech, l’assaillant est toujours en fuite. Ici, les proches d’Ayhan Arik, le 1er janvier à Istanbul. Ce père de famille de 48 ans exerçait son métier de chauffeur pour des touristes quand il a été abattu devant la boîte de nuit alors qu’il attendait ses clients.

 par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *